Accueil
Abonnez-vous à la newsletter
 
Cerny-en-Laonnois

Le village était situé avant 1914 à environ 500 m au nord sur une terrasse dominant l'Ailette. Il a été reconstruit au carrefour de la route Laon-Fismes et du Chemin des Dames. A cet endroit et depuis le milieu du XIXe siècle s’élevait une sucrerie qui ne fonctionnait déjà plus en 1914.
Au mois de septembre 1914, la position allemande de la sucrerie fut le lieu d’intenses et vaines attaques par les troupes britanniques.
Chaque année en avril-mai, une imposante cérémonie religieuse et militaire est organisée pour les commémorations des combats de 1917.
Traditionnellement Cerny est considéré comme la commune natale de Saint Rémi (437-533), l'évêque de Reims qui baptisa Clovis.

A voir et à visiter à proximité :
- Chapelle du mémorial de Cerny (construite en 1951 par un comité d'anciens combattants de la région) et Lanterne des morts (érigée à la fin des années 1960), 

- Dans la chapelle une statue de Sainte-Anne offerte par des anciens combattants bretons, une plaque dévoilée en 1983 par le président Léopold Sédar Senghor à la mémoire des Sénégalais tombés au Chemin des Dames,
- La colonne Britannique, élevée en 1923, à la mémoire du 1er bataillon du Loyal North Lancashire,
- Deux cimetières l’un français (plus de 5000 corps dont 54 tombes de soldats russes appartenant à deux brigades venues combattre en 1917) et l’autre allemand (plus de 7000 corps). C’est ici que le Chancelier allemand Adenauer et le général De Gaulle sont venus se recueillir, le 8 juillet 1962 au cours d’une visite privée, prélude au traité franco-allemand de 1963.



Localisation
Cerny-en-Laonnois, croisement de la RD 18 (Chemin des Dames) et de la D 967 (Laon – Fismes)

Infos pratiques

Parking

Chapelle et lanterne des morts
François-Xavier DESSIRIER - Conseil général de l'Aisne



Cimetière allemand de Cerny-en-Laonnois
Cimetière français de Cerny-en-Laonnois
Colonne des britanniques
Aisne 14-18 Le centenaire - Au coeur de la Grande Guerre